Infrastructures urbaines : 70 chantiers qui auront coûté 205 M$ à Montréal en 2014

https://jbourbonnais.files.wordpress.com/2014/12/logo-info-travaux-ville-de-montrc3a9al-2014.png?w=380&h=120Le bilan 2014 des travaux de la Direction des infrastructures de la Ville de Montréal révèle que a réalisation de 70 chantiers – dont 51 nouveaux projets – s’est traduite en 2014 par un investissement réel de 205 millions de dollars pour la réfection des infrastructures urbaines.

Du même coup la Ville rappelle que, dans le cadre du Programme montréalais d’immobilisations (qui planifie pour dix ans), elle devra investir massivement pour améliorer l’état des infrastructures.

C’est la première fois que ce bilan est déposé si tôt, moins d’un mois après la fin des travaux.

Par le passé, il fallait attendre l’année suivante.
Lire la suite »

Advertisements

40% plus d’eau potable en 2016 à Montréal : renaissance du réservoir Rosemont

Reservoir_Rosemont_Station de pompageLa plus importante réserve d’eau potable de Montréal, le réservoir Rosemont, sera remise en service d’ici deux ans grâce à la construction d’une nouvelle conduite principale de 4,1 km de longueur qui viendra l’alimenter à nouveau.

Le résultat le plus spectaculaire de cet ajout d’infrastructure sera un accès à l’eau potable accru de 40% pour les Montréalais, soit l’équivalent de 61 piscines olympiques!

La ville compte ainsi pouvoir réduire les risques de pénurie d’eau et de rupture d’alimentation pour les secteurs centre et est de Montréal.

Lire la suite »

Déclaration de Montréal sur les mesures mises en place pour prévenir la collusion et la corruption et les moyens additionnels demandés au Gouvernement

Au conseil municipal du 24 octobre 2011, la Ville de Montréal a adopté une « Déclaration sur les mesures mises en place par l’Administration montréalaise pour prévenir la collusion et la corruption et les moyens additionnels demandés au Gouvernement du Québec ».

En voici le libellé.


Attendu l’implantation d’une politique de gestion contractuelle parmi les plus sévères au Québec;

Attendu l’ajout de clauses de prévention de la fraude et de la collusion dans nos documents d’appels d’offres;

Attendu l’adoption d’un code d’éthique pour les élus, d’un code de conduite pour nos employés et des modifications aux règles éthiques après-emploi des cadres administratifs et des cadres de direction;

Attendu la mise en place d’une ligne éthique de prévention de la fraude et du gaspillage;

Attendu l’instauration d’un bureau du contrôleur de la ville et la création d’une Commission permanente du conseil sur l’examen des contrats;

Attendu que dès 2009, en commission parlementaire à Québec, l’administration municipale a demandé au Gouvernement du Québec de changer les règles concernant les appels d’offres

Lire la suite »

%d blogueurs aiment ce contenu :