Édition canadienne électronique gratuite du Petit livre noir de la fraude

https://i0.wp.com/www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/vwimages/Little-Black-Book-Scams-f.jpg/$file/Little-Black-Book-Scams-f.jpgUne publication très populaire, Le petit livre noir de la fraude, peut maintenant être téléchargé en livre électronique facile à lire sur un ordinateur ou sur un mobile tel que les liseuses électroniques, les tablettes ou les téléphones intelligents.

Les consommateurs et les entreprises gagneront à consulter ce document afin de les aider à déjouer les fraudes commises en utilisant les médias sociaux et les téléphones cellulaires, de faux organismes de bienfaisance et de fausses loteries, les fraudes relatives aux services de rencontre et de nombreux autres stratagèmes employés pour soutirer l’argent ou les renseignements personnels des Canadiens.

Advertisements

Québec ne veut plus tolérer l’intolérable : Une première Politique nationale de lutte à l’itinérance voit le jour

Ne plus tolérer l’intolérable : le gouvernement du Parti québécois a lancé aujourd’hui la première Politique nationale de lutte à l’itinérance du Québec, appelée Ensemble, pour éviter la rue et en sortir.

Elle est la réponse à des demandes maintes fois répétées par plusieurs intervenants depuis 2006.

Cette politique veut donner une forte impulsion aux nombreux acteurs concernés par la lutte à l’itinérance pour faire converger leurs efforts autour d’une vision globale, cohérente et durable afin de contrer l’itinérance.

Monnaie virtuelle Bitcoin : l’Autorité des marchés financiers appelle à la prudence

L’Autorité des marchés financiers invite les Québécois à la prudence dans la foulée de l’ouverture d’un premier guichet Bitcoin à Montréal et l’introduction de monnaies virtuelles dans certains commerces au Québec.

Le risque de fraude se trouve dans l’anonymat des transactions en monnaie virtuelle et leur relatif faible coût qui pourraient entraîner des fraudeurs à mettre en œuvre des stratagèmes, notamment des combines à la Ponzi, pour attirer les investisseurs.

La monnaie virtuelle peut aussi être employée pour faciliter la fraude ou simplement fabriquer de faux investissements sur des plateformes en ligne non autorisés par les autorités.

Lire la suite »

Gangs de rue à Montréal: un demi-million pour huit organismes

Le gouvernement du Québec vient d’octroyer une somme de 527 650$ dans le cadre du Plan d’intervention québécois sur les gangs de rue. L’annonce a été faite par les ministres Stéphane Bergeron (Sécurité publique) et Jean-François Lisée (Région de Montréal).

2014-01-13 Gangs de rueLa somme sera partagée entre huit organismes de la région de Montréal qui oeuvrent dans ce secteur : Club garçons et filles de LaSalle, Fondation québécoise pour les jeunes contrevenants , Travail de rue action communautaire, Société de criminologie du Québec, Plein Milieu, Maison des jeunes par la grande porte, Projet Ado communautaire en travail de rue, Mouvement jeunesse Montréal-Nord.

Ce plan qui avait été lancé par le gouvernement précédent met à contribution six ministères : Sécurité publique, Justice, Éducation, Loisir et Sport, Santé et Services sociaux, Immigration et Communautés culturelles, Emploi et Solidarité sociale.

Lire la suite »

L’ensemble des médias européens confirment l’arrestation de Luka Rocco Magnotta à Berlin!

____________

Boursier.com
BERLIN/PARIS (Reuters) – Luka Rocco Magnotta, le jeune Canadien soupçonné d’avoir dépecé fin mai un étudiant chinois et diffusé la vidéo du crime sur internet, a été arrêté à Berlin, at-on appris lundi de source policière allemande.
***************************
FRANCE 24
Luka Rocco Magnotta, un Canadien âgé de 29 ans qui est soupçonné d’avoir tué et dépecé un homme à Montréal avant de poster une vidéo de son crime sur Internet, a été arrêté à Berlin. Il avait été aperçu à Paris le week-end dernier.
***************************

La Cour supérieure de Montréal autorise un recours collectif contre Pharmaprix

Le 9 mars dernier, la Cour supérieure de Montréal a accueilli un recours collectif déposé par la firme Sylvestre Fafard Painchaud au nom d’environ 1,4 million détenteurs de carte de fidélité Pharmaprix Optimum.

Les détenteurs d’une carte Pharmaprix Optimum ont droit à des réductions sur leurs achats en échange des points qu’ils ont accumulés.

En date  du 1er juillet 2010, ces détenteurs ont vu la valeur de leurs points Optimum chuter de façon importante.  Il faudra accumuler 8 000 points Optimum pour avoir droit à un rabais de 10 $, alors qu’il en fallait 7 000 avant le 1er juillet 2010.

Lire la suite »

%d blogueurs aiment ce contenu :