Édition canadienne électronique gratuite du Petit livre noir de la fraude

https://i0.wp.com/www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/vwimages/Little-Black-Book-Scams-f.jpg/$file/Little-Black-Book-Scams-f.jpgUne publication très populaire, Le petit livre noir de la fraude, peut maintenant être téléchargé en livre électronique facile à lire sur un ordinateur ou sur un mobile tel que les liseuses électroniques, les tablettes ou les téléphones intelligents.

Les consommateurs et les entreprises gagneront à consulter ce document afin de les aider à déjouer les fraudes commises en utilisant les médias sociaux et les téléphones cellulaires, de faux organismes de bienfaisance et de fausses loteries, les fraudes relatives aux services de rencontre et de nombreux autres stratagèmes employés pour soutirer l’argent ou les renseignements personnels des Canadiens.

Le guide dévoile le fonctionnement de ces fraudes, la façon de les reconnaître et de les signaler. Il propose aussi aux victimes une procédure pas à pas qui les aidera à réduire leurs pertes et leur évitera de se faire avoir à nouveau.

C’est pour souligner le dixième Mois de la prévention de la fraude que le Bureau de la concurrence du Canada présente cette édition canadienne en livre électronique gratuit, de même qu’une série de vidéos dont la première est disponible dès maintenant.

Le Bureau présente également une série de vidéos d’animation qui décrivent quatre types d’arnaques parmi les plus courantes. Les vidéos illustrent de façon très imagée les tactiques qu’utilisent les fraudeurs pour duper les consommateurs et les entreprises et enseignent comment s’en protéger. Le Bureau présentera une vidéo chaque semaine pendant le Mois de la prévention de la fraude. On peut accéder dès maintenant à la première vidéo sur le site Web du Bureau.

Source :

En complément :

  • Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant d’application de la Loi et veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Ce qu’ils ont dit :

Commissioner of Competition John Pecman.« Le fait de rendre Le petit livre noir de la fraude aussi accessible que possible s’inscrit dans les efforts que déploie le Bureau pour sensibiliser les consommateurs et les entreprises aux dangers de la fraude. La meilleure façon de se protéger et de contribuer à traduire les fraudeurs en justice est de savoir comment reconnaître la fraude et la signaler. »

John Pecman, commissaire de la concurrence

James Moore — Ministre de l'Industrie« Tous les ans, un trop grand nombre de Canadiens sont victimes de la fraude. Les criminels prennent pour cible les Canadiens de tous les horizons. C’est pourquoi les Canadiens doivent contribuer à la lutte contre la fraude en apprenant à quoi ressemblent les escroqueries et les activités frauduleuses. Je vous invite à lire ce livret et à le porter à l’attention de votre famille et de vos amis. »

James Moore, ministre de l’Industrie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :